Chat ingrat

Le chat là

De souris y en a pas

Depuis qu’il est là.

Mais toi chat ingrat

Caressant une fois

Menaçant trois.

Ta mère

Tu ne la connais pas

Orphelin et perdu.

Recueilli à l’automne

Adopté, choyé, guéri

Châton si mignon.

Tu vivais sans éducation

Sans patte douce

Sauvage dans tes actions.

Cherchant quelqu’endroit de roi

Surgissant soudain de ton coin

Virevoltant, abîmant et griffant

Pourtant quand on te voit

Si charmant, si marrant

Jouer et rêver sereinement,

Tu combles celui

Qui t’a recueilli

Pour rompre son ennui

Pas à pas tu reconstruis sa vie

Sous ta robe souffle un sang chaud

Dans tes yeux brillent des prunelles bleues.

(13/02/2020)

Publié par

georgescinq

Passionné de littérature et de philosophie, j'écris de la poésie, des articles et de la prose que je voudrais faire partager. Ce blog ouvert le 26 décembre 2017 où quelques créations sont mises en ligne va s'enrichir progressivement d'autres éléments comme des photos, des liens vers d'autres sites, textes d'auteur.e.s... (en respectant la propriété intellectuelle).

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s