Se bâtir une philosophie (chap. 12)

Comme je le disais au début de ces articles chapitrés, l’objet de cet essai était de montrer (plutôt que de démontrer), ou dire, à partir d’une expérience personnelle, de vie, comment l’on pouvait, par la pensée, continuer à vivre malgré les écueils mis en barrière de votre route. D’ailleurs, je ne sais si c’est seulement la pensée qui vous aide, donc l’introspection, la lecture d’auteurs (mais aussi, d’une manière personnelle, la recherche, l’enquête, l’intuition ou des démonstrations induites de raisonnements logiques…) que l’écriture que vous mettez en œuvre. Comme on le dit de la poule ou de l’œuf, la pensée précède t-elle nécessairement l’écriture ? Ou alors, est-ce l’acte d’écrire qui construit, en l’inventant et la régénérant continuellement, la pensée ? Dans sa spontanéité et sa puissance créatrice, de même que dans la recherche et l’effort qu’elle nécessite, la Poésie est par essence « magique ».

Le besoin d’écrire s’est non seulement manifesté d’une manière poétique, tant était urgent le temps utile de délivrer un cœur meurtri, que de façon « informelle » dans les contacts que j’ai pu établir avec des personnes qui avaient connu les mêmes mésaventures et donc qui pouvaient me comprendre et auxquelles je trouvais un refuge. Ces échanges avec des ami(e)s sur les réseaux sociaux ont précédé la décision de créer le blog consacré à l’écriture. Je ne remercierai jamais assez ces personnes d’avoir fourni la matière de cette expression nouvelle. Puisque, sans le savoir, ces dialogues ont posé les fondations de ces créations. L’écriture n’est pas celle unique de la feuille blanche sur un bureau; elle est partout UTILE à la manifestation d’un langage qui vous devient propre, intime. Et qui finalement vous dépasse. L’écriture, par n’importe quel biais, est bénéfique. C’est un entraînement avec les mots et surtout avec l’âme. Elle vous apaise et vous donne la force.

Par conséquent, l’échange, par des dialogues écrits ou parlés, est la base de tout réconfort, de toute reconstruction, de toute libération de l’esprit et de l’âme. C’est ce qui fait société, unité, liberté. C’est ce qui permet aussi de créer de nouveaux langages, qu’ils soient scientifiques, politiques ou artistiques. Si je prétends m’être inventé « une » philosophie pour affronter la réalité, pour mieux vivre chaque jour, ne plus avoir peur de quoique ce soit ni de personne, c’est que je suis allé chercher les solutions pour cela. Ne pas rester dans son coin mais s’ouvrir aux autres, aller trouver ce qui fait sens dans l’humain. Et ce qui est le plus passionnant, voire le plus excitant, c’est comprendre que, dans les différences apparentes, insoupçonnées ou invisibles de l’autre, nous trouvons une certaine vérité qui nous rapproche. Tous.

(4/05/2021)

Publié par

georgescinq

Passionné de littérature et de philosophie, j'écris de la poésie, des articles et de la prose que je voudrais faire partager. Ce blog ouvert le 26 décembre 2017 où quelques créations sont mises en ligne va s'enrichir progressivement d'autres éléments comme des photos, des liens vers d'autres sites, textes d'auteur.e.s... (en respectant la propriété intellectuelle).

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s