Chaleur du bas

Partout où j’irai

Je te chercherai.

Dans la lune,

Tes yeux prune.

Et jamais je n’oublierai,

Ne cesserai

De garder en moi

Le son de ta voix,

Le goût de ta peau,

Les couleurs de tes hauts,

La chaleur de tes bas.

Derrière toi je frémis,

Vois ton cul et blêmis

De ne pouvoir le prendre.

Trop de temps à attendre.

Dans l’ombre de la chambre,

Dans le faisceau de lumière

Apparaît soudain ton derrière.

Sais maintenant ma prière.

Ta fente maintenant dégouline,

Les corps se déracinent.

Quelque chose pour toi

Attend un peu plus bas.

Je prends tes seins et les presse

Qu’importe les caresses,

Les pince, les lèche. Les supplie

Enfin de me donner la Vie.

J’implore les dieux

De m’accorder tes yeux,

Dans le temps de l’éclair

Ou celui de la chair.

Tes courbes devant le feu

Révèlent la pleine beauté

Où que tu sois née

Sortons le grand jeu !

Je soulève la robe,

Descend le slip,

Écarte les cuisses

Et me glisse.

Emmanuel Boujet (12/01/2023)

Publié par

Emmanuel Bouget

Passionné de littérature et de philosophie, j'écris de la poésie, des articles et de la prose que je voudrais faire partager. Ce blog ouvert le 26 décembre 2017 où quelques créations sont mises en ligne va s'enrichir progressivement d'autres éléments comme des photos, des liens vers d'autres sites, textes d'auteur.e.s... (en respectant la propriété intellectuelle).

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s