Fille d’or

Belle fille

De métal précieux

Fait de ton corps

Une étoile dans les cieux

Tous mes sens vibrent

A ton évocation

Je ne suis donc plus libre

Envoûté par la passion

Sous les planètes alignées

Protégeant les soubresauts du coeur

Par cet or suis foudroyé

Jours et nuits ne font plus peur

De ciels d’été de soirs en soirs

Devenons êtres blancs et noirs

Tels astres et comètes

Suivent inlassables leur trajectoire

Ainsi la chair faible est forte

En revenant sur terre

Tout est plus clair

Je ne résiste à rien de la sorte

Rappelle toi ces étreintes

Lors de ces nuits blanches

Tu m’y a laissé ton empreinte

Vers elle mon coeur se mire et penche

Passionnément, inlassablement, irrésistiblement.

(14/07/2020)

Publié par

georgescinq

Passionné de littérature et de philosophie, j'écris de la poésie, des articles et de la prose que je voudrais faire partager. Ce blog ouvert le 26 décembre 2017 où quelques créations sont mises en ligne va s'enrichir progressivement d'autres éléments comme des photos, des liens vers d'autres sites, textes d'auteur.e.s... (en respectant la propriété intellectuelle).

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s